[Littérature] Le meilleur de la dystopie russe

Publié le par Occultus Mortis Comatum

Quand on connait un tant soit peu l'histoire du people russe qui est passé de despotes en dictateurs, de tyrans en régimes totalitaires, je ne vois rien d'étonnant à ce que les auteurs d'anticipation vivant maintenant dans un monde plus global, nous proposent de superbes dystopies...
Mais au fait, une dystopie, c'est quoi ?

Tentative de définition

Une dystopie, également appelée contre-utopie, est un récit de fiction dépeignant une société imaginaire organisée de telle façon qu'elle empêche ses membres d'atteindre le bonheur. Une dystopie peut également être considérée comme une utopie qui vire au cauchemar et conduit donc à une contre-utopie. L'auteur entend ainsi mettre en garde le lecteur en montrant les conséquences néfastes d’une idéologie (ou d’une pratique) présente à notre époque.

Les classiques de la Dystopie

Cette forme littéraire a été popularisée par des romans devenus des classiques du genre dystopique : Nous autres (1920) de Ievgueni Zamiatine, Le Meilleur des mondes (1932) d'Aldous Huxley, La Kallocaïne (1940) de Karin Boye, 1984 (1949) de George Orwell, Limbo (1952) de Bernard Wolfe, Fahrenheit 451 (1953) de Ray Bradbury, La Grève (Atlas Shrugged, 1957) de Ayn Rand, La Planète des singes (1963) de Pierre Boulle, Un bonheur insoutenable (1970) de Ira Levin, ou encore La Servante écarlate (1985) de Margaret Atwood.

Le genre a connu des déclinaisons dans d'autres domaines artistiques, notamment au cinéma, avec de nombreuses adaptations de romans dystopiques mais aussi des créations originales comme Metropolis (1927) de Fritz Lang, le premier du genre, Alphaville (1965) de Jean-Luc Godard ou Bienvenue à Gattaca (1997) d'Andrew Niccol.

En conclusion

Je ne sais si il faut avoir connu une dictature ou un régime totalitaire pour écrire une bonne dystopie mais, les auteurs russes sont, à mon humble avis, très bons dans ce genre littéraire. Après, est-ce un divertissement ou une forme de débat politique et sociétal : à chacun d'y répondre !

Publié dans Littérature, Dystopie

Commenter cet article