[Littérature] Fantasy vs Fantastique ?

Publié le par Occultus Mortis Comatum

Un récent échange de point de vue avec un ami travaillant dans l'édition, m'a amené à creuser de façon plus approfondie la notion de genre littéraire et de catégorisation des oeuvres écrites.

Rapidement, je me suis retrouvé confronté à l'épineux sujet de la distinction entre Fantasy et Fantastique !

Certains considèrent la Fantasy comme un sous-genre du fantastique, d'autres comme une extension moderne du genre merveilleux, qui englobe lui-même l'ensemble des littératures de l'imaginaire ? Comme l'indique le wikipédia sur le sujet, "La proximité apparente de leurs thèmes, de même que la ressemblance de leurs noms, conduit fréquemment à une confusion entre Fantastique et Fantasy."

La Fantasy selon le portail de la Fantasy et du Fantastique

La Fantasy (de l’anglais fantasy « imagination », à ne pas confondre avec la fantaisie francophone) est un genre littéraire défini en premier lieu par l'élaboration d'un univers distinct du « monde réel », avec ses propres lois et caractéristiques, plus ou moins différentes de celles du nôtre. Elle comprend généralement un aspect mythique, symbolisé par l'intrusion ou l'usage de la magie.

Le Fantastique selon le portail de la fantasy et du fantastique

Le Fantastique est un genre littéraire que l'on peut définir comme l'intrusion du surnaturel dans le cadre réaliste d'un récit, autrement dit l'apparition de faits inexpliqués et théoriquement inexplicables dans un contexte connu du lecteur. Il se situe à mi-chemin entre le merveilleux, dans lesquels le surnaturel est accepté et justifié, et l'étrange, où les faits apparemment surnaturels sont expliqués et acceptés comme normaux.

Fantastique ou Fantasy ?Fantastique ou Fantasy ?

Fantastique ou Fantasy ?

Et alors, me direz-vous ?

Et bien, à ce stade de la réflexion, je concluerai en disant que l'essentiel est que chacun se retrouve dans un genre, ou dans un autre, et qu'à travers les apports et les ponts existants entre ces deux genres, nous passions des heures à voyager dans les imaginaires fertiles de leurs auteurs, non ?

A suivre...

Publié dans Littérature

Commenter cet article